Raynox DCR250 +Tamron macro 90mm ?

Ajouter une bonnette Raynox sur un objectif Tamron 90mm macro ? Je voulais tester par curiosité, sans être plus convaincue que cela, par l’éventuel résultat. Pourtant l’expérience sera plutôt concluante : peu d’aberrations chromatiques, pas plus compliqué pour la mise au point… Bref les tentatives sont plutôt positives.

Bonnette Raynox DCR250 sur objectif macro

J’ai opté pour la Raynox DCR250, plutôt que la 150 : quitte à être fou, autant l’être jusqu’au bout. La distance de mise au point devient courte : entre 10 et 15 cm maximum. La profondeur de champs se réduit aussi : j’ai travaillé à f/8, voire f/16 plutôt qu’à 5.6, ce qui est une sale habitude, je vous l’accorde. Le plus compliqué finalement aura été de trouver des insectes peu farrouches et un jour potable pour faire ces photos, c’est à dire un jour sans vent et sans pluie. Autant vous dire qu’à Plouguerneau, c’est un défi plutôt compliqué à relever (notamment pour le vent…)

Mes perspectives en matière de photo…

Obtenir ce degré d’agrandissement m’a donné envie d’aller plus loin et d’investir dans une bonnette d’au moins +25 dioptries (la Raynox MSN202 – lien sponsorisé vers la bonnette – pour ne pas la citer). Ne me demandez pas pour quelle raison je suis attirée par l’infiniment petit, je le relie à mon incapacité à synthétiser, mais toujours développer, développer au détriment de la vue d’ensemble. Cela dit, je remarque que l’infiniment grand (l’astrophotographie) m’attire aussi énormement. Là, il faudra que je prévois l’achat d’un téléscope, un Skywatcher… Mais ce sera pour plus tard.

Revenons à la macrophotographie

Donc pour résumer, j’ai utilisé mon Tamron 90mm macro (monture Pentax, donc non stabilisé : il paraît qu’il est meilleur que la version stabilisée, d’après certains sites/forums), ma bonnette DCR250, Lightroom 5 pour le développement. Pas de trépied : je devrais peut être m’y mettre, mais je trouve que ça me ralentit énormément. Les insectes s’en vont rapidement et le temps de déplacer tout le barda, je n’ai plus qu’une feuille vide sous la lentille.

Je vous laisse avec cette galerie, dont les images peuvent être cliquées pour être agrandies.

 

Laisser un commentaire :