Blérancourt et son château

Invitée à un mariage (et oui, encore un !), j’ai eu l’occasion de profiter (un peu) des charmes de Blérancourt (département de l’Aisne). En effet, étant logée dans un charmant hôtel remarquablement bien placé, j’ai pu reprendre contact avec le noir et blanc en architecture.

Bien sûr, comme je ne peux lutter contre ma nature, la macro photo n’était pas loin…

Le château de Blérancourt

L’hôtel jouxte le château et ses magnifiques jardins. Ces bâtiments ont une histoire tourmentée, notamment en raison de la première guerre mondiale : d’ailleurs les façades, ou du moins celles qui ont résisté aux assauts, en portent encore les stigmates. Aujourd’hui, elles abritent le Musée national de la coopération franco-américaine, fermé à l’heure actuelle, car il fait l’objet de travaux importants. La réouverture est prévue pour 2016. Les vues extérieures m’ont donné l’impression étrange de me balader dans un lieu aux prises avec un maléfice, un peu comme dans la Belle et la Bête. Les visages des démons qui ornent certaines fenêtres vous feront comprendre le pourquoi de mon ressenti… Sans parler des impacts de balles et d’obus dans les pierres taillées.

C’est un jardin, extraordinaire…

Juste devant l’entrée du château se trouve un jardin, ou plutôt des jardins, séparés par des cloisons. Ils portent le joli nom de « Jardins du nouveau monde », car ils abritent une collection de plantes venues du continent américain. Jardin paysager, arboretum, potager… La magie opère et offre un remarquable contraste avec les murailles torturées qui accompagnent cette promenade bucolique.

Quelques liens :

Pour un petit séjour, je vous recommande l’Hostellerie du Griffon, où j’ai logé : la terrasse ouvre sur les jardins, les prix sont raisonnables, les chambres confortables et les salles de bain spacieuses… Mais n’espérez pas une déco design ou délirante : c’est fonctionnel et classique. Voici le lien de leur site :http://www.hotel-restaurant-griffon.fr/

Pour en savoir plus sur le château et ses jardins, rendez-vous sur le site du Musée de la coopération franco-américaine : http://museefrancoamericain.fr/

Côté technique photo

Mon Pentax K30 (ça alors…), mes deux objectifs Tamron (le 90mm macro et le transtandard 17-50mm). Le traitement sur Lightroom exclusivement.
Et je vais de ce pas m’occuper du prochain article, qui traitera du mariage auquel j’ai assisté avec beaucoup de plaisir ! En attendant, je vous laisse avec ces galeries, dont les photos peuvent être agrandies en cliquant dessus.

 

 

2 Replies to “Blérancourt et son château”

  1. Envoutante déambulation ! quel contraste entre les murs austères et mystérieux bien rendus par le noir et blanc , et l’explosion de vie et de couleurs de ta série jardin extraordinaire…

    1. Bonjour fidèle Esther ! 🙂

      Merci pour ces compliments, mais je trouve mon noir et blanc bien gris… Je pense retraiter ces photos pour en reproposer de plus contrastées et plus en phase avec mon ressenti. Néanmoins, la base restera la même. 🙂

Laisser un commentaire :