Côté ville, côté jardin

Ma vie, côté ville, côté jardin, mais toujours avec le Pentax à la main. Mai a été un mois chargé, juin ne l’est pas moins. L’envie de prendre des photos semble même disparaître parfois. Et pourtant, il y a toujours un moment où je me dis « Il faut essayer ça » ou « Tiens, ça me parle ce truc, j’aimerais le partager ».

Côté ville

Avec mon nouvel emploi, je passe la semaine en ville. D’où cette série photo, tirée du quartier où je travaille. Il s’y passe toujours quelque chose : c’est le centre névralgique de Brest : le port de commerce, les salles de concert, les cinémas, les facultés, etc. Ici, vous verrez un défilé impromptu de Citroën DS, prises de haut avec un soleil plombant, d’où ces tâches blanches de lumières, pas très heureuses mais impossible à rattraper en post-traitement. Il y a aussi la Cinémathèque de Brest, où j’ai pris ces vieilles pellicules Pathé. Et puis ce monument, au bout du cours Dajot, dédié à l’Amiral Jean Cras, celui à l’origine de la règle si utile aux navigateurs et pilotes (la fameuse règle Cras).

Côté jardin

C’est le retour réconfortant à la maison, avec ma friche qui n’en finit pas de proliférer. On dirait que j’ai fait exploser une bombe de fleurs dans mon jardin. J’adore : ça bourdonne, ça volette de-ci-delà, ça butine, ça vit, ça sent bon. Un petit coin de paradis maison.

Allez ! Place aux photos, qui peuvent être vues en grande taille dans un carrousel, en cliquant dessus.

Bonne visite et merci de m’avoir lue.

Enregistrer

6 Replies to “Côté ville, côté jardin”

  1. Tes vues de la vie de Brest sont très sympa, un bon petit condensé, les voitures ont du style !
    Côté jardin, c’est coloré à souhait, les insectes sont de la partie, très joli aussi.

    1. Merci Anne. Pour les voitures, il fallait un traitement un tantinet vintage, pour rester dans le ton. Pour le jardin, oui, ça a ce côté exubérant que j’aime retrouver autour de moi : couleur et faune à gogo ! 🙂

  2. Bonne idée d’avoir rassemblé la ville et la nature, deux versants que tu maîtrises très bien. J’aime les Mercedes surtout la bleue, je trouve que les « taches » de lumière leur donne un côté « éclatant », et les lignes graphiques de la route apporte un plus.
    Les macros m’épatent toujours, ce sont comme de petits tableaux. Un bonus à la première, puis la noir et blanc (j’ai vu que tu avais bataillé contre le vent!) et La Nigelle pour la douceur des teintes (j’apprends un nouveau nom !)

    1. Tsss ! Ce sont des Citroëns ! Merci pour ton gentil message. Pour la ville, c’est encore très nouveau pour moi… D’ailleurs, je n’ose pas encore prendre les gens en photo. 🙂

Laisser un commentaire :