Du bleu en post blues… et une petite annonce pour François.

Voilà, j’ai terminé mon caprice, ma crise de « j’en ai marre de la photo », sur laquelle je me suis étalée ici : clique ! Je reprends mon appareil avec le sourire pour deux raisons. La première, c’est que la semaine de crise s’est terminée avec une de mes photos dans « Explore » sur Flickr. Certes, je sais ce que je dois penser d’Explore et je trouve leurs choix régulièrement injustes, par rapport à des photos qui ne présentent aucun défaut à mes yeux. Il n’empêche que ça fait plaisir de voir qu’une photo (même très imparfaite) plait et récolte plus de 100 like en une journée. La seconde raison résulte des quelques degrés printaniers, qui ont amené de nouvelles floraisons dans mon jardin, à savoir celle d’un arbuste répondant au doux nom latin de Ceanothus foliosus ‘Italian Skies‘ ou, plus simplement, Céanothe Persistant.

Le bleu du Céanothe Persistant ou Ceanothus foliosus ‘Italian Skies’

Cet arbuste, particulièrement adapté aux bords de mer à condition de s’en trouver à plus de 100 mètres, est un bonheur pour les yeux et pour le nez ! Son feuillage persistant est d’un vert dense. Il fleurit en petits bouquets, dont la couleur bleue est d’une intensité incroyable : il est difficile de trouver plus bleu, parmi les fleurs ornementales. Et le parfum… Ah le parfum : je fais en sorte d’avoir des plantes odoriférantes autour de moi et avec mon Céanothe, je suis comblée. Une odeur à la fois miellée et lactée s’en dégage. Les butineuses semblent l’apprécier tout autant que moi. Leurs prédateurs aussi.

La petite annonce de François

Comme je l’ai promis à François, qui a semblé amusé par ma petite dédicace sur le post « ouin-ouin », je lui laisse la parole :

J’aimerais « dénicher » une gentille dame, histoire de me tricoter des pantoufles au coin du feu l’hiver venue…Et plus si des affinités étaient possibles… »Critères » demandées: Non fumeuse, rigolo, douce et calme(avec du caractère pour endurer le stroumff grincheux que je suis les soirs de pleine lune!), brune, intelligente et cultivée, ayant conservée intact son cœur d’enfant(important)pour s’émerveiller de rien, et ayant suffisamment de talent théâtral pour faire semblant d’aimer ma cuisine de bûcheron! (…) tu peux ajouter que j’aime les enfants et pas trop de problème s’ils sont faits avant ma venue…J,aime le chocolat et les fruits et salades, mais pas les femmes hystériques qui grimpent dans les rideaux pour rien. Heureusement, je préfère les stores… »

Voilà « Camarade Photographe » : chose promise, chose due ! Donc si d’aventure vous êtes au Quebec et que vous aimez marcher de longues heures en compagnie d’un bûcheron doué en cuisine et en photo, c’est votre homme !

Et plus sérieusement, car tout ceci n’est qu’une boutade (quoique), François et moi avons légèrement échangé sur notre goût commun pour le collodion humide : cela fera l’objet d’un futur article. En attendant, je vous laisse avec une mini galerie bleue post blues, dans laquelle se côtoient mon Ceanothe, une araignée-crabe jaune et une syrphe en bien mauvaise posture.

Bonne fête des mères !

Côté matériel…

On ne change pas !

  • Pentax K30
  • Tamron SP AF 90MM f/2.8 macro 1:1
  • Lightroom 5

Et quelques dernières photos, qui n’ont en commun avec les autres, que d’avoir été prises dans la même journée :

Laisser un commentaire :