Expérimentation : le Panasonic GF7 + le Tamron 90mm f/2.8

Mon côté expérimental a encore frappé. Je voulais, par pure curiosité, savoir ce que donnerait mon objectif macro Tamron doté d’une monture Pentax K, sur mon GF7. Le préalable, pour le savoir, étant de posséder une bague d’adaptation : mon choix s’est porté sur la K&F CONCEPT, que l’on peut trouver pour 30 à 40€. C’est parti pour le test…

Non, en fait, il faut un deuxième préalable     

Le poids et le volume du Tamron couplés à l’ergonomie désastreuse du GF7, font que mes premiers essais s’avèrent catastrophiques. Qu’à cela ne tienne, je m’équipe donc de mon étui en simili cuir, pour améliorer le confort de la prise : une butée permet de mieux tenir l’appareil et rend l’expérience plus agréable.

Encore des vrilles, un frelon qui passait par là, un hortensia rabougri et un pissenlit…

Ça suinte la créativité et l’innovation tous ces sujets, je vous l’accorde… Néanmoins, ils ont le mérite d’être à ma disposition dans mon jardin, pour participer à ce mini test. C’est parti.

Les points positifs

Une belle qualité d’image

Une belle qualité d’image et une belle qualité d’image

Les points négatifs

J’ai mal aux doigts, tant la tension pour tenir l’ensemble est forte, malgré la butée de l’étui…

Au soleil, c’est inutilisable (ben oui, un écran au soleil, ça ne fonctionne pas), mais il existe là aussi un préalable : une casquette !

Les points neutres

Le réglage de la mise au point se fait à la main, ce qui ne me gêne pas plus que ça

Conclusion :

Cet appareil photo est indubitablement fait pour fonctionner avec de petits objectifs adaptés, léger, performants et tout, et tout. Pour la macro, il répond présent, mais avec un VRAI objectif micro 4/3, ça sera sûrement plus confortable ! Et l’autre tâche, elle avait besoin de tester pour en arriver à cette conclusion : pffff !

Cela confirme totalement sa vocation, en tout cas celle que je lui ai attribuée au moment de l’achat : faire de la photo urbaine rapide et furtive.  Pour la macro, je préfère garder le confort de mon Pentax K30, en attendant d’évoluer vers un K3, voire un K1 (si je gagne au Millionnaire)… ou acheter une optique macro micro 4/3 vraiment faite pour le Panasonic, mais je préfère réserver cet exercice au reflex.

Voilà les photos issues de ces quelques essais :

4 Replies to “Expérimentation : le Panasonic GF7 + le Tamron 90mm f/2.8”

  1. C’est drôle de découvrir l’envers du décor de ton expérimentation. Si tu n’en avais pas parlé, nous n’aurions fait qu’admirer tes essais ! Cette séance semble bien acrobatique, mais le résultat est là, ces vrilles sont superbes, avec une préférence pour la 4, non, la 2, non, la 1 !! et ton hortensia rabougri est sublimé.
    Est-ce qu’il est possible de monter un objectif Olympus comme le 45 mm sur ton Panasonic ? je crois que oui, il est parait-il très bon et pas hors de prix…

    1. Merci Esther,

      Alors j’ai voulu montrer l’envers du décors, car je pense que je ne suis pas la seule à vouloir « mutualiser » mon parc d’objectifs sur deux appareils photo différents. C’était une manière de dire « C’est tout à fait faisable, mais… ». Quant au fait de monter un objectif Olympus sur un Panasonic, c’est plus que possible : ces deux marques se partagent la même monture. Je vais jeter un oeil sur ce 45mm…. sachant que j’ai vu d’excellents Sigma adaptés à nos hybrides et pas trop mal placés d’un point de vue tarifs (et performances !)

Laisser un commentaire :