Le château de Suscinio

Le château de Suscinio est situé dans la commune de Sarzeau, en Morbihan. Dans son environnement naturel et exceptionnel, il constitue un de mes gros coups de coeur de vacances. Comme d’habitude, pour voir les photos en beaucoup plus grand, il suffit de cliquer dessus. Bonne lecture !

Un peu d’histoire :

 Tout a commencé en l’an 1200 par un prieuré bénédictin, dont l’exploitation prospère va provoquer la convoitise des Ducs de Bretagne. Le lieu est fabuleux, source de richesses : qu’à cela ne tienne, il sera dorénavant leur propriété. Le prieuré sera annexé au manoir de chasse des ducs et deviendra une chapelle, tandis que siècle après siècles, les murs du château vont entamer leur implacable ascension. Pourtant, au XVè siècle, il ne sera plus qu’une forteresse abandonnée.
À la fin du XVIIIè siècle, très délabré, il sera successivement la propriété d’un marchand, qui en fait une carrière d’exploitation et d’un Vicomte sous le charme du lieu et de son histoire, qui aurait souhaité lui redonner sa splendeur passée. Cette mission échouera finalement au Conseil du Morbihan, qui deviendra en 1965 son ultime propriétaire et entamera des travaux colossaux de restauration.

De nos jours, ce château est un lieu que l’on peut non seulement visiter, mais qui propose aussi beaucoup d’activités : ateliers, chasse au trésor pour les enfants, parcours contés ou musicaux, festivals, chantiers archéologiques… Pour en savoir plus, le mieux est de se rendre sur leur site Internet : www.suscinio.inf

Un (tout petit) peu de géographie :

Ce château est situé, comme dit plus haut, sur la commune de Sarzeau, dans le Morbihan. Du haut des remparts, vous avez une vue imprenable sur les marais ou l’océan. Autant dire que vous en prenez plein les yeux, quelle que soit l’orientation de votre regard.

La faune du château de Suscinio :

Les marais, qui entourent ce monument, font preuve d’une rare (et inattendue) diversité animale. Je n’ai hélas pas réussi à capturer tous les spécimens, mais les amateurs de papillons et de libellules y seraient aux anges.
D’ailleurs, pourquoi est-elle « inattendue », cette faune ? Parce que l’on peut y trouver des intrus, comme cet ibis sacré d’Egypte, descendant de transfuges du parc animalier de Branféré. En effet, cette espèce s’est extrêmement bien acclimatée à nos contrées et a pu proliférer. Mais, comme toute prolifération due à un agent exogène, elle génère beaucoup de déséquilibres au niveau du biotope. L’association « Bretagne vivante » met en avant le fait que les ibis risquent de devenir un « ragondin bis ». En 2008, plus de 1500 de ces oiseaux seront tués pour en restreindre la population.
Ces marais abritent également des aigrettes garzettes, toujours aussi gracieuses et parfois curieuses.
J’ai croisé un lézard commun peu farouche, sans doute parce que les dunes sont interdites au public et qu’ils expérimentent très peu l’agressivité du genre humain (ou sa bêtise, ou son inconscience, ou… je ne sais quoi).

Et à part le château et les marais ?

À Sarzeau, vous vous situerez à proximité de centres plus actifs, plus orientés sur les loisirs, comme Saint-Gildas-de-Rhuys, où les villages vacances et les campings foisonnent. Je ne peux pas vraiment en parler, ne m’étant guère attardée sur place (forcément, ça ne m’intéresse pas !). Le but est surtout de faire passer le message suivant : si vous n’êtes pas fan de faune et de vieilles pierres, vous y trouverez aussi votre bonheur !

4 réponses à “Le château de Suscinio”

Laisser un commentaire :