Les couleurs de Vannes

Vannes, ça commence par des jardins magnifiques sur les remparts, dont on s’éloigne pour suivre une rue étoilée, laquelle aboutit à une sorte d’atelier-galerie d’artiste. C’est étrange et cela fait sourire. Vannes, c’est aussi des colombages, qui vous font parfois perdre le sens des perspectives : angle rentrant ou angle sortant ? Sans oublier les bas reliefs en bois d’un autre de temps, les figures animalières qui supportent des poutres, dont on se demande comment elles font pour tenir… Et puis après les joies de la découverte, il fait bon s’asseoir, pour savourer un thé avec une crêpe…

Vous l’aurez compris, j’ai aimé Vannes : son charme discret et ses couleurs.

Cliquer sur les images, pour les afficher en grand format :

5 Replies to “Les couleurs de Vannes”

  1. Merci pour ton passage Danièle. Décidément, on n'en finit pas de sillonner la Bretagne toi et moi ! Tu vas vivre un grand moment de fierté, avec la remise des Képis ! Et attention aux crêpes, elles sont si bonnes qu'on en abuse facilement ! :-p

  2. ça fait plaisir de venir par ici ! une belle série, il est vrai que Vannes offrent un beau panel d'architecture ! j'y suis allée pour la remise des képis de mon fils aîné (3e RIMA) et je vais y retourner prochainement 😉 je ferai moi aussi la part belle aux façades ♥ et un sort aux crêpes 😀

  3. Ça fait bien longtemps que je ne t'avais lue ! La photo est toujours là, donc tout va bien ! J'adore le cliché de la rue étoilée ! Et cette maison à colombages… A bientôt !

Laisser un commentaire :