M. Spock n’est plus…

M. Spock, aka Leonard Nimoy, est un personnage qui a bercé mon enfance : en effet, Star Trek était diffusé à la télé, dans les années 70. Je regardais avec envie ces humains qui avaient dépassé leurs clivages et leurs souffrances, pour se consacrer à la découverte d’autres univers. C’était totalement utopique, mais dans l’ambiance de la guerre froide qui propageait avec allégresse un climat d’overkilling via le JT de Mourousi, ça avait quelque chose de vibrant et rassurant.

Bref, comme peu de personnes (déjà que nous étions peu nombreux à suivre les aventures de l’Enterprise dans les années 70), j’aurais voulu être M. Spock, l’officier scientifique, et j’étais énamourée devant le capitaine Kirk… Pas sûre qu’il y avait de quoi bâtir une love story entre ces deux-là, surtout à cette époque… Mais comme la vie est sympa, j’ai ensuite rencontré le Capitaine Flam qui m’a fait oublier le capitaine Kirk, et je suis en quelque sorte devenue Spock à mon adolescence. Ce surnom je le devais à la forme de mes oreilles, mais il ne m’a jamais vraiment pesé, tant je trouvais le personnage charismatique.(Non, vous n’aurez pas une photo de mes oreilles).

Tout cela pour en arriver à aujourd’hui, car Léonard Limoy n’est plus. En dehors de son personnage de fiction emblématique, j’ai découvert un photographe à l’univers étrange, qui assemble corps et matières, ou transforme le corps en matière. Certaines de ses photos ont même une ambiance céleste. Je vous encourage vivement à en découvrir quelques-unes en suivant ce lien (cliquez-le gaiement), d’où est extraite celle qui illustre cet article. Et si le lien précédent ne charge pas assez vite, en voici un autre sur Pinterest : Lien photo

Petit apparté : ce qu’il y a de chiant à vieillir, c’est de voir disparaître petit à petit les icônes qui ont bercé notre jeunesse. Cela nous renvoie à notre propre fin, inéluctable et un peu amère parfois. 

 

 

Enregistrer

Laisser un commentaire :