Premiers essais macro avec le Tamron SP 90MM

Il y a quelques mois, je me suis enfin décidée à acheter cet objectif célèbre par son rapport qualité-prix : je parle bien sûr du Tamron SP 90mm macro 1:1. J’avais découvert la macro au travers de l’utilisation des bonnettes Raynox et je pensais (bêtement) qu’avec un objectif dédié, la transition serait simple : que nenni ! J’ai été très désarçonnée par l’utilisation de cette focale fixe et les premières photos se sont révélées catastrophiques. Aujourd’hui, à main levée, j’ai réussi quelques images à peu près montrables, dans le sens où le cadrage n’a pas été peaufiné.

Tamron SP 90mm : à la recherche du modèle idéal

Une abeille Eristale a eu la gentillesse de se prêter à ce « mini shooting »… mais pour être plus prosaïque, je crois que la vague de froid qui sévit depuis ce matin lui a mis une sacrée claque et qu’elle ne va pas tarder à rencontrer le grand architecte. La cruelle réalité m’a permis de prendre un peu plus mon temps, que je ne l’aurais fait avec une bestiole plus « pimpante ». Les différentes tonalités des photos s’expliquent par le fait que je les ai prises à plusieurs moments de l’après-midi.

Le côté technique de l’objectif macro Tamron

Il s’agit de la version destinée aux appareils Pentax, donc dépourvue de stabilisation (puisque la stabilisation est intégrée aux boitiers Pentax). Pour en savoir plus, vous pouvez le voir sur ce lien (qui n’est PAS sponsorisé) : http://www.digit-photo.com/Objectifs-Zooms-Doubleurs-aFA0017/TAMRON-90mm-f-2-8-SP-Di-Macro-Pentax-rOBTA1190025.html

Qu’ajouter sinon qu’en plus de faire de belles macros, il constitue une belle focale pour le portrait. Je n’ai hélas pas de photos personnelles à vous montrer pour prouver mes dire (pas d’autorisation des modèles surtout !), mais sur les galeries Flickr, vous pourrez voir de quoi il est capable.

5 Replies to “Premiers essais macro avec le Tamron SP 90MM”

  1. Bonjour Anne-Marie,
    Tes photos sont magnifiques !!
    Pour information, il ne s’agit pas d’une abeille… mais d’une variété de mouche qui se fait passer pour une abeille je pense…
    Cordialement,

    1. Bonjour Tanguy !

      Quelle bonne surprise de te voir sur mon blog. Merci pour l’info sur la « bête ». En s’y penchant à deux fois, c’est vrai qu’elle n’a pas véritablement les caractéristiques des hyménoptères, à savoir des antennes ! D’après ce que je viens de voir, ce serait un genre d’Eristale (gluante ? Opiniâtre ? Je ne saurais dire)… C’est déjà moins glamour qu’une abeille. 🙂

    1. Merci Marie. Vu ton talent pour la photo et les couleurs (je suis passée sur ton blog), je ne doute pas que les résultats de tes essais seront prometteurs. J’ai hâte de voir ça ! ^^

      1. C’est trop gentil, Anne-Marie. Je ne suis qu’un modeste amateur sans la moindre notion technique ! Mais je prends un plaisir fou à capturer des instants et à aller chercher ce qu’il peut y avoir de beau dans la banalité.
        Au plaisir 🙂

Laisser un commentaire :