Recroquevillées, mais plus pour longtemps.

Un post mutique (ça faisait longtemps), que je consacre à une plante que j’aime particulièrement : la fougère aigle. Comme je n’ai pas envie de parler (non, je ne boude pas), je vous laisse en compagnie de ces jolies volutes végétales, qui me font en quelque sorte penser à des espèces d’embryons, par leurs formes recroquevillées. Les images de cette galerie sont cliquables, afin de les agrandir.

Le minimum technique :

  • Pentax K30
  • Tamron 90mm macro f/2.8
  • Lightroom 5
  • Perfect effects 9
  • Pour en savoir plus sur la fougère aigle, c’est par ici : Wikipédia.

Bisous !

 

 

.

 

2 réponses à “Recroquevillées, mais plus pour longtemps.”

    1. Merci Esther. En effet, ce sont des séries… Il semblerait que je sois la « Madame Jourdain » de la photo ! 😉

      Je pense que le livre dont tu t’es fait l’écho (Serial Photographer) me sera précieux pour faire évoluer mon regard.

Laisser un commentaire :