Sensations florales

Par leurs couleurs, les fleurs nous font parfois passer à côté de leurs textures ou leurs particularités « tactiles ». Quand je prends en photo leurs coroles, j’aimerais pouvoir transmettre tout ce que je perçois en les regardant : leur côté délicatement froissé, le plissé soleil de leurs pétales, la brillance et la légèreté dignes de la soie la plus fine, parfois un côté velouté aussi. C’est pour ça qu’aujourd’hui je zappe la couleur, pour plonger au cœur de leurs textures et les partager avec vous.

C’est quoi ces fleurs ?

J’explore toujours ma friche, immonde à voir dans son ensemble, mais qui me met en joie lorsque je reste assise à côté, tant c’est vivant et coloré. On retrouve le cœur d’un pavot douteux, en monochrome pour faire ressortir ce côté « saupoudré de sucre glace ». Personnellement, ça attise mon côté gourmand : je trouve qu’ils ont un je ne sais quoi qui sortirait d’une confiserie. Un peu comme ces violettes en bonbon, cristallisées. Ensuite, on poursuit avec une fleur que j’aime particulièrement, un pavot californien. Je ne vous parlerai pas de la couleur (enfin si, mais dans un autre post), simplement de cette amusante capacité qu’ils ont à se refermer en fin de journée. Dans la galerie, il s’agit de la plus brillante, la plus satinée. Enfin, il y a un souci, qui semble abriter une lanterne. C’est simplement le soleil qui se reflète dans le cœur. J’ai presque l’impression que je pourrais y réchauffer ma main, si je l’en approchais. Et puis il y a les pavots danseurs, que vous aviez vu avec un autre traitement, dans un Silent Sunday. Quant à la syrphe, on aurait dit la sentinelle des lieux. Je crois que j’ai présenté tout le monde…

Côté matériel / logiciel photo :

Pour faire ces photos j’ai utilisé mon bon vieux réflex qu’on ne présente plus, ainsi que le Tamron macro 90mm.

Pour le traitement : Lightroom 5, La suite Nik Collection de Google (pour l’accentuation, c’est pas mal).

2 réponses à “Sensations florales”

Laisser un commentaire :