Macrophoto : la bonnette Raynox MSN-202 + le Panasonic GF7

Badiane en macro

L’automne a le mérite de m’offrir un camaïeu de couleurs, que j’aime travailler dans une lumière intimiste. Certes, mes sujets ne varient pas, mais cela me permet de comparer les performances entre mes différents équipements. En l’occurrence, après m’être amèrement plaint du

Expérimentation : le Panasonic GF7 + le Tamron 90mm f/2.8

Panasonic GF7 + Tamron macro 90mm monture K

Mon côté expérimental a encore frappé. Je voulais, par pure curiosité, savoir ce que donnerait mon objectif macro Tamron doté d’une monture Pentax K, sur mon GF7. Le préalable, pour le savoir, étant de posséder une bague d’adaptation : mon choix s’est porté

Spirale, courbes et boucles

Fibonacci

Je fais ma rentrée photographique sur un thème tout bête : les vrilles d’une passiflore. Pour être plus exacte, il s’agit de la passiflora caerulea : c’est la variété de passiflore la plus commune en France. Le matériel pour la macro créative J’ai toujours

Côté ville, côté jardin

Coté ville Coté jardin

Ma vie, côté ville, côté jardin, mais toujours avec le Pentax à la main. Mai a été un mois chargé, juin ne l’est pas moins. L’envie de prendre des photos semble même disparaître parfois. Et pourtant, il y a toujours un moment

Une 2CV, deux chevaux et quelques fleurs…

Deux chevaux sur une Citroen

Petits retours photographiques sympas, pour une ballade forcée. Aujourd’hui, j’ai dû me rendre au bourg de Lannilis (29), histoire de restituer en urgence des documents nécessaires pour le passage au lycée de fiston. Fiston aurait pu les amener en cours ce matin,

Blérancourt et son château

Le château de Blérancourt

Invitée à un mariage (et oui, encore un !), j’ai eu l’occasion de profiter (un peu) des charmes de Blérancourt (département de l’Aisne). En effet, étant logée dans un charmant hôtel remarquablement bien placé, j’ai pu reprendre contact avec le noir et

Fractales végétales

Fleur d'hortensia

Là où je vis, l’automne n’est pas vraiment marqué dans la végétation, à part dans les fougères qui prennent une belle teinte rousse. Ce qui me fait véritablement basculer dans cette saison, c’est la spectaculaire décomposition des fleurs d’hortensia : leurs ramifications